top of page
  • Photo du rédacteurMareva Belkessam

Le Collectionist, leader du tourisme de luxe, lève 60M€ pour accélérer

Le Collectionist, traveltech pionnière du tourisme de luxe

Le Collectionist a été fondé en 2013 par Olivier Cahané, Max Aniort et Eliott Cohen-Skalli. Spécialisée dans les locations de vacances très haut-de-gamme, la traveltech propose des biens d’exceptions à la location entre particuliers. Riads, châteaux, îles, manoirs, villas de luxes… ce sont pas moins de 1 700 biens disponibles sur la plateforme dans plus de 150 destinations. 

Au-delà de la location, l’entreprise propose également un service de conciergerie sur-mesure afin de répondre à une demande croissante d’expériences uniques, exclusives et hautement personnalisées. L’objectif est de créer des vacances inoubliables à partager entre proches, grâce à des services et expériences complémentaires. 

« Les vacances consistent à créer des souvenirs et à partager des moments uniques avec les personnes que nous aimons. C’est ce qui est au cœur de tout ce que nous faisons chez Le Collectionist. Nous voulons que nos hôtes bénéficient des meilleures expériences et de l’attention qu’ils méritent pour embrasser et partager des moments précieux avec leur famille et leurs amis. » – Max Aniort, co-fondateur et CEO

Une levée de 60 millions pour continuer son expansion


Une reprise post covid réussie

La covid a durement impacté le marché du tourisme, bien que le marché du luxe se soit montré bien plus résilient, et le Collectionist ne fait pas figure d’exception.

Depuis 2020, le nombre de destinations disponibles a été multiplié par 3 et les nombre de propriétés actives par 3,5. L’entreprise voit ainsi une croissance de ses revenus depuis lors, multipliés par 5,5. Des KPIs adéquats pour attaquer les investisseurs et lever des fonds pour continuer son expansion. 

60 millions d’euros pour des acquisitions stratégiques

Après deux tours de tables en 2016 et 2017, de respectivement 2 millions d’euros et 10 millions de dollars, Le Collectionist clôture une Série B de 60 millions d’euros. La société de gestion britannique Highland Europe, spin-off de l’américain Highland Partners Capital, rejoint l’aventure en tant que leader de ce tour : 

“Le Collectionist est devenu une référence en matière de vacances et d’expériences de luxe C’est grâce à l’équipe, et à son approche unique et personnalisée des vacances, que la société est aujourd’hui leader mondial sur la location de luxe, ainsi que la marque qui présente le meilleur taux de satisfaction client sur l’ensemble du secteur. L’équipe est particulièrement exigeante sur les maisons qu’elle sélectionne et les expériences qu’elle propose, et nous sommes ravis de les rejoindre.” – Irena Goldenberg, partenaire chez Highland Europe.

Le Collectionist peut également compter sur le soutien d’autre investisseurs minoritaires et de ses investisseurs historiques : Olma Capital Management, XAnge, Famille C – société d’investissement de la famille Courtin-Clarins -, Kostogri, Red River West, les banques Pictet et Lombard Odier, et les business angels tels que Fabrice Grinda, Nathalie Le Roy et Xavier Romatet.

Ce tour de table doit permettre à l’entreprise de continuer son expansion par des acquisitions sélectives et stratégiques afin de consolider le marché. Une stratégie déjà établie par Le Collectionist avec le rachat en avril 2017 de Bonder & Co, leader sur le marché d’Ibiza, et plus récemment celui de Bramble Ski, leader de la location de chalets de luxe en Suisse. 

L’objectif est également de consolider le développement des bureaux français, suisses et espagnols, d’ouvrir un bureau à New York, et de recruter 120 personnes en 2023. 

Le tourisme de luxe : un marché en pleine expansion

Le succès de Le Collectionist s’explique également par une conjoncture de marché plus que favorable à sa croissance. 

Selon l’étude  « High-end Tourism – a strong driver for Europe » du cabinet Bain & Company pour l’European Cultural and Creative Industries Alliance et le Comité Colbert, en collaboration avec Forward Keys, Global Blue et Virtuoso, le tourisme de luxe pourrait atteindre 520 milliards d’euros d’ici 2030-35. 

Aujourd’hui le tourisme de luxe pèserait entre 130 et 170 milliards d’euros par an, représentant 22 % des recettes totales de l’industrie du tourisme européen. La France est quant à elle en première position des pays générant le plus sur ce secteur.

©Etude « High-end Tourism – a strong driver for Europe« 


Des opportunités de marché grandissantes dans l’industrie du tourisme, qui voit le nombre d’entreprises de qualité émerger au fur et à mesure, notamment après la covid qui a poussé à repenser les codes du tourisme : 

  1. Bubbleglobe, la plateforme communautaire de voyage qui développe des expériences immersives et haut-de-gamme. 

  2. Explora Project, l’agence spécialiste du voyage pleine nature responsable partout en France et en Europe.

  3. Alma Héritage, plateforme de réservation de séjours au cœur du patrimoine, qui valorise le patrimoine culturel et historique 

  4. Le French Voyagist, qui crée des voyages de luxe sur-mesure, pensés de manière responsable, afin de faire découvrir la France à travers des expériences exclusives, locales et authentiques.

  5. Galius, la plateforme propose divers séjours thématiques pour des voyages responsables et 100 % made in France

  6. Mobee, la nouvelle agence de voyages inclusive et solidaire qui accompagne les personnes à mobilité réduite de A à Z.

  7. Fairmoove, la plateforme de réservation de voyages, hébergements et activités positif, éco responsable et éthique. 

Article rédigé par Maréva Belkessam, CMO Estimeo

Comments


bottom of page