top of page
  • Photo du rédacteurAdrien Fenech

CR : Webinaire – se financer pendant et malgré la crise

Le mercredi 1er avril à 11h30, Mark de Kriptown et Florian Bercault d’Estimeo ont conjointement réalisé un Webinaire afin d’analyser les enjeux financiers que soulèvent cette crise sanitaire et économique de la Covid 19.

Voici un court compte-rendu des échanges. 

Présentation des animateurs

Kriptown est une plateforme permettant à toute personne issue de l’Union Européenne de soutenir des startups. Grâce à l’utilisation de sa blockchain privée, Kriptown facilite l’investissement en startup en démocratisant l’accès aux levées de fonds et en fournissant pour chaque levée un whitepaper standardisé, validé par trois tiers de confiance, pour permettre aux investisseurs d’avoir accès à l’intégralité des informations avant souscription.

Estimeo est une plateforme de notation et valorisation des startups. La mission d’Estimeo, en tant que notateur tiers de confiance, est d’apporter de l’information indépendante et non biaisée à l’ensemble de l’écosystème startups et du capital-innovation.

Une confrontation offre et demande déséquilibrée

La valorisation est le fruit d’une confrontation entre l’offre et la demande. En période de crise, cette demande s’ajuste moins bien.

Les poches d’investissement vont se rarifier. Les Business Angels et fonds VC vont se concentrer sur les startups dans lesquelles ils ont déjà investis et éventuellement réinvestir pour soutenir leur activité. En parallèle, les grands comptes dont découlent habituellement les « exits » vont certainement se reconcentrer sur leur cœur de métier et risquent de contracter leur budget innovation.

Pour des raisons évidentes, la demande finale de rachat et la demande des BA et VC risquent alors de fortement diminuer. Par ailleurs, l’offre risque d’augmenter, puisque les startups voient leur chiffre d’affaires en baisse conjointement à la trésorerie.

La demande va donc diminuer face à une augmentation de l’offre. Ce déséquilibre va diriger les valorisations vers le bas, Mark de Kriptown parle d’une baisse de 30 à 40 % des valorisations.

Il faut accepter le changement de paradigme et la chute des valorisations pendant la crise. Les chutes boursières sont de 30 % en France.

Sans oublier les gagnants …

Les startups de l’Edtech, celles spécialisées dans le télétravail ou encore la télémédecine sortent leurs épingles du jeu, certes. Cependant, les grands gagnants seront les startups des secteurs impactés les plus agiles, qui auront su adapter leur business model et réagir rapidement à la crise.

Ces entreprises vont pouvoir se démarquer auprès des investisseurs et des clients.

Comment valoriser une startup : la méthode Estimeo

La valorisation représente un potentiel futur d’une startup versus le monde incertain dans lequel on vit.

Le travail de valorisation est particulièrement délicat pour des startups, des entreprises avec peu ou pas de revenus et de bénéfices, au futur incertain.

Les difficultés dans la problématique de valorisation d’entreprises résident moins dans l’application de la méthode mais dans le choix de celle-ci, dans la mesure où chaque méthode est adaptée à un certain profil d’entreprises.


Estimeo utilise 6 méthodes :

  1. La méthode Déclarative Direct ou dilutive

  2. La méthode Scorecard

  3. La méthode Checklist

  4. La méthode des DCF

  5. Les comparables

  6. La méthode VC

Pour plus d’information : https://estimeo.com/valuation

Les acteurs du financement en France

L’efficacité des aides de l’Etat pour faire face à la crise

Pour les entreprises du numérique, dont les startups, l’Etat adapte les grandes décisions de Bercy à la cible.

« Plan d’urgence de soutien à nos startups »

  1. Soutien des startups en cours de levées de fonds et financer le bridge : tout est piloté par Bpifrance 

  2. Prêt de trésorerie garanti par l’Etat

  3. Remboursement accéléré des crédits d’impôt (CIR, et TVA) pour alléger la trésorerie

  4. Versement anticipé des aides à l‘innovation (PIA)

En tant que dirigeant, il est important de s’entourer des acteurs :

  1. Bpifrance : Numéro vert : 0969 370 240

  2. Son banquier : demander un soutien de trésorerie

  3. Expert-comptable pour les démarches administratives

  4. Volet RH important et notamment Legalplace

  5. Médiateur du crédit

  6. Médiateur des entreprises

  7. Ses salariés, être en communication permanente

  8. Ses actionnaires, être transparents avec eux

La priorité à court terme est de ménager sa trésorerie :

  1. Jouer sur les délais de paiement : reporter les échéances fiscales

  2. Revoir son BP avant de mettre tous ses salariés en chômage partiel

A moyen terme, il va falloir renforcer ses fonds propres. Les financements vont baisser et les valorisations aussi.

  1. Il faut continuer les discussions en cours avec les investisseurs et être transparent sur les besoins.

  2. Ouvrir son capital à des salariés ?

  3. Faire appel à ses investisseurs historiques

  4. Continuer à communiquer !

Enfin, il faut penser à préparer la sortie de la crise.

Un site de l’Etat recense toutes les aides nécessaires : https://info-entreprises-covid19.economie.gouv.fr/kb

Act for Entrepreneurs

Kriptown a décidé de contribuer pour soutenir l’innovation pendant cette période exceptionnelle avec le lancement d’un collectif d’investisseurs “Act for Entrepreneurs” pour permettre de financer des startups et des PME à hauteur de 20K€ et jusqu’à 50K€.


Ce dispositif est complémentaire aux mesures de soutien mises en place pour les startups par le gouvernement.

“Act for Entrepreneurs” permet ainsi une augmentation de capital accélérée pour donner du temps aux startups de créer des solutions plus pérennes pour traverser cette crise. Tout le détail : https://www.actforentrepreneurs.fr/

コメント


bottom of page