top of page
  • Photo du rédacteurWilliam Tollet

Comment valorise-t-on une startup ? Le guide d’Estimeo

La valorisation d'une startup est un véritable casse-tête pour beaucoup. Avec une multitude de méthodes disponibles et une volatilité inhérente à la nature même des startups, comment s'y retrouver ? C'est là qu'Estimeo intervient. S'appuyant sur une combinaison de méthodes théoriques et d'observations du marché, Estimeo propose une approche innovante et pratique. Voici un aperçu détaillé de cette méthode de valorisation.


calcul valorisation startup

La valorisation, qu'est-ce que c'est ?

La valorisation d'une entreprise est la représentation de sa valeur financière actuelle sur le marché. Pour les startups, cette valorisation reflète à la fois leur performance actuelle et leur potentiel futur. 


La valorisation d’une startup peut être réalisé pour différentes raisons telles que : 

  • La préparation d’une levée de fonds : une valorisation juste et précise permet de déterminer la part de l’entreprise que les fondateurs sont prêts à céder en échange d’un financement. 

  • Une cession de parts ou un rachat : la valorisation va aider à fixer un prix équitable pour les parties impliquées. Elle permet ainsi d’assurer une transaction juste, que ce soit pour les fondateurs, les investisseurs actuels ou les acheteurs potentiels.

  • Pour connaître la valeur de la startup sur son marché : la valorisation va permettre d’identifier les forces et les faiblesses sur son marché et ainsi permettre aux startups d’ajuster leur stratégie et d’améliorer leur positionnement dans un environnement concurrentiel.


Les fondateurs, les investisseurs et les partenaires financiers s’appuient sur cette valorisation pour prendre des décisions éclairées. Une valorisation bien fondée et réaliste peut jouer un rôle déterminant dans le succès à long terme de l’entreprise.


calcul valorisation startup

La spécificités des startups SaaS

Les startups SaaS (Software as a Service) représentent un segment dynamique et en constante évolution dans l’univers de startups technologiques. Elles se démarquent par leur modèle économique attractif, alliant scalabilité, revenus récurrents et marges bénéficiaires avantageuses. Par conséquent, leur valorisation tend à être plus élevée, ce qui les rend particulièrement attrayantes pour les investisseurs. Néanmoins, il est important de noter que cette valorisation élevée s’accompagne de son lot de défis spécifiques à savoir la nécessité de maintenir une croissance continue et de gérer efficacement l'acquisition et la rétention des clients. 


Une valorisation basée sur différentes méthodes

Alors que diverses méthodes théoriques de valorisation existent, la réalité est que, surtout pour les startups en phase initiale, la valorisation dépend largement des négociations. Chez Estimeo, plusieurs méthodes sont utilisées pour guider ces négociations.


Nous nous basons sur deux catégories de méthodes pour évaluer votre startup et déterminer avec précision son risque et son potentiel sur son marché  :


  • Les méthodes extra-financières :

  • Comparative Market : cette approche est utilisée pour évaluer la valeur d'une startup lors d'un tour de financement. Cette méthode détermine des plafonds et planchers de valorisation, représentant respectivement les valeurs maximales et minimales qu'un investisseur est généralement prêt à investir dans une startup pour ce tour de financement. Ces valeurs sont continuellement ajustées par Estimeo, une plateforme d'évaluation. L'évaluation finale est calculée en fonction du score obtenu par la startup. Ce score est comparé à des valeurs de référence pour déterminer une valorisation située entre le plafond et le plancher. La méthode s'appuie également sur la comparaison de la startup avec d'autres entreprises similaires en termes de chiffre d'affaires, résultats, nombre d'utilisateurs…

  • Scorecard : elle est utilisée principalement pour les startups en phase précoce. Elle implique la comparaison de la startup avec des entreprises similaires pour établir une valorisation de base. Cette valorisation est ensuite ajustée en fonction de plusieurs facteurs clés, tels que l'équipe, le Time to market, la taille du marché, l'innovation, et d'autres critères, chacun ayant une pondération spécifique. La valorisation finale est calculée en fonction de ces ajustements, reflétant le positionnement de la startup par rapport aux entreprises comparables. Bien que cette méthode offre un cadre structuré pour l'évaluation, elle présente des limites, notamment la subjectivité dans l'évaluation de certains facteurs et le manque potentiel d'informations détaillées sur les entreprises comparées. 

  • Berkus : cette approche extra-financière permet d’évaluer la valorisation d'une startup, en se concentrant sur cinq piliers clés : l'idée de base, un prototype, une équipe de gestion de qualité, des relations stratégiques et le déploiement du produit ou des ventes. Chaque pilier reçoit une note entre 0 et 1, et en fonction de cette note, un certain nombre de crédits est attribué à chaque pilier. Si la note est en dessous d'un seuil prédéfini, aucun crédit n'est accordé, alors qu'une note supérieure à un seuil élevé reçoit le crédit complet. La valorisation finale est la somme de ces crédits, multipliée par la valeur attribuée à un crédit, qui varie en fonction de la maturité de la startup. Cette méthode permet d'évaluer de manière holistique les différents aspects clés d'une startup, allant de son idée et prototype jusqu'à son équipe et stratégie de croissance.

  • Step-up : cette méthode de valorisation se base sur le développement de la startup. Elle prend en compte des facteurs évaluant autant le risque global que des variables appréciant le plein potentiel de création de valeur de la startup comme par exemple, le "burn rate" : à quelle vitesse brûlez-vous vos capitaux ?, ou encore l'équipe fondatrice et sa vision. Cette méthode est principalement adaptée aux sociétés très jeunes (pré-seed et seed).

  • Les méthodes financières :

  • Dilutive : cette méthode de valorisation repose sur deux principaux critères : d'une part, le montant des fonds que l'entrepreneur souhaite lever pour financer ses besoins en fonds propres pour les 12 à 24 prochains mois, et d'autre part, un taux de dilution standard calculé par Estimeo en utilisant sa note algorithmique et des données de marché de la startup. Bien que cette méthode ait un faible impact sur la valorisation finale, elle reste pertinente car elle permet de comparer l'attractivité de l'entreprise en termes de risque et de potentiel par rapport à l'ensemble du marché des startups, tout en situant la valorisation dans le contexte plus large du financement de l'innovation.

  • DCF (Discounted Cash Flow) : elle se base sur l’évaluation des bénéfices futurs. Le principe consiste à anticiper les rentrées d'argent de votre startup sur une période définie (généralement 5 ans) et les actualiser à leur valeur présente. Le taux d’actualisation retenu varie selon le stade de développement de la startup (seed, scale-up, etc.) La qualité de la valorisation par DCF dépendra de la fiabilité et de la cohérence des projections financières émises par la startup. Notre conseil : “Soyez optimiste ! ”, un démarrage trop optimiste ou un taux de croissance irréaliste peut vous coûter cher.

  • Méthode VC : cette méthode de valorisation s'avère essentielle pour évaluer une startup en phase d'accélération, car baser la valorisation sur ses résultats financiers actuels peut sous-estimer son véritable potentiel de création de valeur. Cette approche repose sur des projections de l'activité de la startup dans un horizon temporel spécifique, adaptable en fonction de son stade de maturité. Pour ce faire, la méthode VC utilise divers agrégats, notamment les prévisions financières de la startup, les multiples transactionnels de secteurs similaires, et des ratios potentiel/risque issus de notations. Le calcul commence par définir une valeur de sortie en se basant sur les projections financières sur plusieurs années jusqu'à un horizon de sortie possible, ainsi que sur des données de marché. Cette valeur est généralement élevée et reflète la valorisation potentielle de la startup au moment d'une sortie. Pour obtenir la valeur actuelle de la startup, le calcul intègre un taux d'actualisation qui prend en compte le niveau de risque associé aux flux financiers futurs du projet. Cette méthode permet donc d'obtenir une évaluation plus réaliste de la startup, prenant en compte son potentiel de croissance à long terme.


méthodes valorisation startup

L'importance des multiples

Un élément incontournable pour les startups SaaS est le multiple basé sur l'ARR (Annual Recurring Revenue). L'ARR, un indicateur clé dans le modèle économique SaaS, représente le revenu récurrent annuel généré par les abonnements des clients. Ce chiffre est central dans la détermination de la valorisation d'une startup SaaS car il fournit une mesure fiable de la performance financière et du potentiel de croissance de l'entreprise. Ce multiple peut varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs, notamment la phase de croissance de l'entreprise, la solidité de son marché, et sa maturité.


Ce multiple est souvent plus élevé aux États-Unis comparé à l'Europe, reflétant ainsi l'importance des tendances géographiques dans la valorisation. L'importance des multiples basés sur l'ARR dans la valorisation des startups SaaS souligne l'importance de comprendre non seulement les métriques financières, mais aussi les tendances géographiques et les dynamiques du marché. Pour les fondateurs de startups SaaS, il est essentiel de se familiariser avec ces nuances afin de mieux positionner leur entreprise pour des levées de fonds et des évaluations justes et avantageuses.


Une valorisation juste pour une croissance durable



La valorisation d’une startup est un processus complexe mais indispensable. Elle exige une compréhension approfondie du marché, du modèle d'affaires de l'entreprise, de sa position concurrentielle et de ses perspectives de croissance. Elle permet de montrer une image réaliste de la valeur d’une startup et peut devenir un élément clé pour orienter les décisions stratégiques et attirer des investisseurs futurs.


Chez Estimeo, notre objectif est de vous fournir une évaluation aussi précise que possible, en combinant diverses méthodes se basant sur des critères financiers et extra-financiers. Nous analysons de nombreux facteurs, comme par exemple le secteur d'activité, le stade de développement, les performances passées et les prévisions futures. 


Notre conseil pour terminer : Une valorisation trop élevée peut repousser les investisseurs. Ne pensez pas toujours à court terme. Visez une croissance saine à long terme.




35 vues
bottom of page