top of page
  • Photo du rédacteurAdrien Fenech

Chronique D’Effectuation #6 : Workadvisor, Voyage En Chantiers Inconnus

S’engager dans des travaux de rénovation, c’est comme partir pour la jungle amazonienne. Se lancer coûte cher, on ne sait pas quand on reviendra chez soi ni dans quel état. Entre le poids financier et les délais de livraison, c’est un véritable parcours du combattant. Celui qui l’emprunte doit s’armer de la sagesse des Jivaros et Workadvisor pour faire face à la frustration.

En deux mots. Une confiance en béton armé.

Nul n’ignore le langage exotique des autochtones du chantier. Prenons pour exemple un représentant de la tribu des chauffagistes, « le serpentin encrassé ? Il va falloir tout changer » ; ou bien un nomade du peuple des peintres en bâtiment « Beige ? Vous n’aviez pas plutôt dit pelure de mandarine ? » ; ou encore le duo facétieux électricien- plombier « Tant que l’eau n’est pas faite, je ne touche pas l’électrique. A dans trois semaines » et vice-versa. Las, nous, les consommateurs, sommes les victimes de réduction de tête pour l’agrandissement de notre hutte principale. Pourtant une solution existe : Workadvisor, dont nous avons rencontré les fondateurs Grégory Caniaux et Laurent Orieux.

Installés dans les Deux-Sèvres, Grégory et Laurent ont lancé leur plateforme en 2016. Elle s’adresse d’une part aux particuliers, qu’elle accompagne tout au long de leurs travaux ; d’autre part aux artisans, pour lesquelles elle a l’ambition d’être le « customer success manager ». Elle gère actuellement 3,5 millions d’euros de devis, soit plus de 300 projets, et propose 70 corps de métiers…

Article Estimeo à retrouver en intégralité sur Forbes

4 vues

Comments


bottom of page