top of page
  • Photo du rédacteurWilliam Tollet

Analyse des levées de fonds du mois de septembre 2023 : Percée remarquable de la Deeptech française


Levées de fonds du mois de septembre
Levées de fonds du mois de septembre 2023

Septembre 2023 a brillamment contrasté avec la tranquillité d’août. Les startups françaises ont levé un montant notable de 1,78 milliard d’euros, à travers 86 opérations, propulsant ainsi le ticket moyen à 20,7 millions d'euros, bien supérieur aux 4,3 et 5,6 millions d’euros d'août et de juillet. Malgré les difficultés antérieures observées dans les méga-levées, le dynamisme du mois écoulé souligne l'importance de ne pas sous-estimer le potentiel du venture capital dans l'écosystème français.


L’impressionnante levée de 850 millions d’euros de Verkor, fabricant de batteries de véhicules électriques, est un reflet clair de cette énergie retrouvée, montrant par ailleurs l’importance accordée à la transition énergétique. Des fonds tels que Macquarie Asset Management, Meridiam, et EQT Ventures ont notamment contribué à ce tour de table notable, plaçant la barre haute pour le secteur.


Un écosystème dynamique malgré les incertitudes

Le secteur de l'énergie a clairement tiré son épingle du jeu ce mois-ci avec d'autres belles opérations comme celle de Aledia, spécialisée dans la technologie LED en 3D, avec une levée de 120 millions d’euros. Le secteur ne se limite pas à cela, puisque la startup Swish, dédiée aux infrastructures et stations de recharge pour véhicules électriques, et Caeli Energei, avec son rafraîchisseur innovant, ont respectivement levé 47 et 10 millions d’euros.


Le tableau des dix plus grandes levées de fonds du mois, dominé par Verkor (850 M€) et Aledia (120 M€), reflète un intérêt marqué pour les entreprises innovantes et disruptives, qui non seulement façonnent le futur de leurs secteurs respectifs mais influencent également le paysage industriel et technologique français. Les méga-levées de Verkor et Accenta, respectivement dans les secteurs de l'énergie et du bas-carbone, s'alignent notamment avec les ambitions environnementales de la France et de l'Union Européenne.


La région Auvergne-Rhône-Alpes a suscité une attention toute particulière avec 1 milliard d’euros levés, soit environ 56 % du montant total de ce mois de septembre, surpassant ainsi l’Île-de-France, historiquement en tête de ces classements. Ce revirement est largement influencé par la mega-levée de Verkor et pourrait indiquer une dynamique intéressante pour les mois à venir, où d'autres régions pourraient suivre cette trajectoire.



Les champions de la levée de fonds : l’énergie et la deeptech

Les secteurs de la Deeptech et de la Greentech se distinguent particulièrement, avec Verkor, Aledia et Accenta figurant parmi les levées de fonds les plus conséquentes. En parallèle, l'Auvergne-Rhône-Alpes s'est illustrée, surpassant pour la première fois l'Ile-de-France, grâce notamment aux performances de Verkor et Aledia, implantées à Grenoble. Ce constat géographique suggère une diversification et une décentralisation progressive du dynamisme entrepreneurial français, qui tend à s'éloigner de la prédominance parisienne habituelle.



Les investisseurs français et internationaux à l’action

Des acteurs comme Kima Ventures, Partech, et Makesense se sont montrés particulièrement actifs, investissant dans des projets diversifiés et prometteurs, tels que Only Dust et Mimbi pour Kima Ventures, et Atypique pour Makesense. Sur le plan international, Y Combinator, Seedcamp, et EQT Ventures ont également marqué le territoire français de leur empreinte, témoignant d’un intérêt international pour les startups de l’Hexagone.


Conclusion

L'éclairage de septembre 2023 démontre l'importance de soutenir l'écosystème startup, particulièrement dans un contexte économique en rémission. Les investissements colossaux et stratégiques dans la Deeptech et la Greentech, et la mise en valeur de régions autrefois en retrait sur la scène entrepreneuriale, génèrent un optimisme mesuré mais tangible pour l'avenir de l'innovation et de l'industrie française. Cela énonce la nécessité d'une collaboration continue entre startups, investisseurs, et institutions, pour soutenir la croissance et l'innovation au sein des territoires français.


La vivacité des startups françaises en septembre, malgré un premier semestre plus timide, reflète la persévérance et l’ingéniosité de l’écosystème entrepreneurial. En faisant preuve d'une résilience admirable en dépit des obstacles et incertitudes, les startups tricolores ont su séduire les investisseurs et injecter un élan nouveau dans l'économie française, signifiant une reprise post-crise et un avenir éclairé par l’innovation et la transition énergétique.


La levée de fonds, une histoire de collaboration

Chez Estimeo, notre mission est de fournir une clarté et une transparence précieuses au monde parfois nébuleux de la valorisation des startups. Si le mois d'août a vu un ralentissement saisonnier des investissements, il témoigne néanmoins de la robustesse et de la résilience de l'écosystème entrepreneurial français, avec des secteurs émergents et une confiance renouvelée des investisseurs dans l'avenir. L'engouement pour les technologies telles que l'IA et la diversité des secteurs concernés démontrent une innovation constante et une adaptabilité face aux défis actuels et futurs.


Ainsi, pour tous les entrepreneurs qui s'aventurent dans le monde des levées de fonds, nous conseillons vivement de comprendre non seulement la dynamique du marché, mais aussi l'importance de la valorisation et de la relation avec les investisseurs. L'information est le pouvoir, et avec Estimeo, nous espérons fournir à chaque startup les outils et les connaissances nécessaires pour naviguer avec succès dans cet écosystème en constante évolution.


N'oublions pas, chaque levée de fonds est une histoire de collaboration, de vision partagée et de croissance mutuelle. Alors, chers entrepreneurs, continuez à rêver grand, et sachez que nous sommes là pour vous accompagner à chaque étape de votre voyage entrepreneurial.



Article rédigé par William Tollet, analyste VC chez Estimeo.


Comments


bottom of page