top of page
  • Photo du rédacteurWilliam Tollet

Levées de fonds : 252,8 millions d'euros levés par les startups françaises cette semaine

Le secteur de l'Énergie se distingue cette semaine, montrant un intérêt accru pour les innovations dans les solutions énergétiques propres et renouvelables. Toutefois, le secteur de la Mobilité et les startups DeepTech ont également enregistré des tours de financement notables, démontrant la diversité et la richesse de l'écosystème startup français.


Top 10 des levées de fonds de la semaine

Les principales levées de fonds de la semaine


Swish (Mobilité) - 47M€

SWISH, startup opérant dans le secteur des bornes de recharge pour véhicules électriques en BtoB, vient de lever 47 millions d’euros en fonds propres et quasi-fonds propres, avec le concours d'INFRAGREEN V, géré par RGREEN INVEST. Cet apport financier vise à accélérer le développement de l'entreprise et financer ses futurs projets, tout en s'appuyant sur son modèle d'affaires bifurqué : une offre "Spécialiste Technique" axée sur la conception et la gestion de bornes, et une offre "No CAPEX" qui étend le service jusqu’au financement des points de charge. Swish, forte d’une collaboration étroite avec CEREL, une société spécialisée en génie électrique, se donne pour objectif de déployer plus de 80 000 points de recharge d'ici 2030, en gardant un œil sur une expansion potentielle en Italie et en Espagne.


Mecaware (DeepTech) - 40M€

Mecaware, startup fondée en décembre 2020 et spécialisée dans le recyclage des batteries usagées et de déchets de production issus des usines de fabrication de batteries, a annoncé une levée de fonds de 40 millions d'euros. Centrée sur une technologie inédite de chimie combinatoire dynamique, la société vise à exploiter l'interaction entre la capture du CO2 et le recyclage des métaux critiques, comme le lithium et le cobalt. Cette récente injection financière vise à accélérer le processus d'industrialisation de son pilote de recyclage, qui devrait être fonctionnel en 2025, en plus de contribuer au développement de son nouveau Centre Technique situé près de Lyon. Avec une ambition marquée, Mecaware prévoit d'ouvrir sa première usine fin 2026 et de doubler ses effectifs en 2024.


Volta (Énergie) - 40M€

Le Groupe Volta, développeur indépendant d'énergie renouvelable dirigé par Pierrick Morier et Benoît Duval, a levé 40 millions d'euros dans un tour mené par TiLT Capital Partners, en collaboration avec Bpifrance, Socadif (Groupe Crédit Agricole), et Eiffel Essentiel. Actif principalement dans les domaines du photovoltaïque et de l'éolien, avec une spécialisation notable dans le repowering éolien, Volta démontre une expertise tant dans le déploiement de panneaux solaires (notamment sur les hangars agricoles) qu’en gestion de projets éoliens. En outre, le Groupe s'est diversifié géographiquement, intervenant en France et en Pologne, et collaborant sur des projets solaires au Sri Lanka. Avec plus de 100 MW de projets en exploitation et 500 MW en développement, le financement nouvellement acquis vise à élargir davantage sa plateforme et à développer de nouveaux projets.


Umiami (FoodTech) - 32,5M€

Umiami, startup française fondée en 2020 et spécialisée dans la production de viande végétale, a réussi une levée de 32,5 millions d'euros, élevant le financement total depuis sa création à plus de 100 millions d'euros. L'entreprise, qui a développé un procédé de production de substituts de viande à base de protéines végétales, souhaite utiliser ces fonds pour accélérer l'industrialisation de sa technologie et la commercialisation de ses produits en Europe et aux États-Unis. Après le succès de son pilote industriel en Île-de-France et le lancement sur le marché suisse en août 2023, Umiami prévoit de renforcer sa capacité de production avec une nouvelle usine à Duppigheim et d'étendre sa présence sur les marchés européens et américains, tout en investissant dans l'innovation via son centre de R&D.


Niryo (Smart Industry) - 10M€

Niryo, fondée en 2017, développe des bras robots collaboratifs, visant à démocratiser la cobotique (robotique collaborative avec les humains) dans divers secteurs comme l'éducation, la recherche et l'industrie. Après avoir levé 10 millions d’euros, la société aspire à amplifier sa croissance en élargissant ses cas d’usage, en mettant au point une gamme destinée aux professionnels et en solidifiant son développement international. Niryo, qui compte déjà des géants tels qu’Airbus et Coca-Cola parmi ses clients, a établi une présence dans soixante-dix pays, avec un focus particulier sur le marché américain, allemand et britannique. Son bras robotisé, NED2, et son application Niryo Studio, ont été adoptés mondialement, offrant des solutions en matière d’automatisation et d’agilité robotique pour des procédés autrefois considérés comme complexes.


Heliup (Énergie) - 10M€

Heliup, spin-off du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), a récemment levé 10 millions d’euros afin de financer la mise en place d'une ligne de production pour ses panneaux solaires ultra-légers "Stykon" en France. Ce financement, soutenu par divers investisseurs et institutions financières comme Starquest Capital et BNP Paribas Développement, vise à développer une ligne de production capable de générer initialement 500 000 m² (soit 100 MWc) de panneaux solaires par an, avec une mise en fonction prévue pour 2024. Les panneaux solaires Stykon se distinguent par leur légèreté et leur adaptabilité, particulièrement utiles pour les toitures plates de bâtiments tertiaires, ne pouvant supporter le poids des options traditionnelles. Heliup envisage une seconde levée de fonds dans les deux prochaines années et ambitionne d'étendre son activité au niveau international.


Qobra (RH / Management) - 10M€

Qobra, créée en 2020, est spécialisée dans la gestion de la rémunération variable des équipes commerciales à travers une solution SaaS. La startup a levé 10 millions d'euros dans un tour de table mené par Singular, avec la participation des investisseurs historiques Breega et Syndicate Revenue. La société, qui a développé une plateforme no-code permettant de calculer avec précision les commissions des commerciaux en évitant les erreurs et les complexités souvent associées aux tableaux Excel, vise à améliorer la transparence et l'efficacité du processus de rémunération dans les entreprises. Avec une base client déjà solide, incluant des noms tels que Doctolib et PayFit, Qobra envisage d'utiliser ces nouveaux fonds pour s'étendre à l'international, en mettant l'accent sur le marché britannique tout en doublant ses effectifs.


Granular Energy (Energie) - 7,5M€

Granular Energy, startup fondée en juin 2021, aspire à illuminer le marché de l'énergie verte avec plus de transparence concernant l'origine de l'électricité verte et les émissions de carbone connexes. Avec une levée de fonds récente de 7,5 millions d'euros, dirigée par Norrsken VC, et un passé riche en acceleration par des programmes environnementaux notables, la firme propose une solution innovante : le “matching horaire”. Ce concept permet aux consommateurs de connaître la provenance exacte de leur énergie à toute heure, grâce à des certificats d'énergie horodatés, offrant ainsi une clarté bienvenue dans un secteur où les critères actuels de certification et d'étiquetage "vert" peuvent souvent masquer la réalité physique et géographique de la production d'énergie.


CarJager (Mobilité) - 5,7M€

CarJager, fondée en 2018 par Vladimir Grudzinski, cherche à élargir son empreinte dans le marché des voitures anciennes, estimé à 50 milliards de dollars à l’échelle mondiale. Après une levée de fonds de 5,7 millions d’euros, l’entreprise, qui a déjà fait preuve de sa capacité à stimuler le marché avec une croissance annuelle oscillant entre x2 et x2,5 depuis son lancement, projette de devenir une base de données de premier plan pour les voitures anciennes et de servir de passerelle vers le marché européen pour les acheteurs américains. Mettant l’accent sur l’achat à distance, CarJager allie digitalisation et expertise sectorielle, tout en prévoyant une expansion prudente en Europe, avec un regard particulier posé sur l’Allemagne et la Grande-Bretagne.


MerciApp (EdTech) - 5M€

MerciApp, qui a développé une solution de correction orthographique et d'aide à l'écriture, lève 5 millions d'euros en Série A afin de lancer sa nouvelle offre, basée sur l'intelligence artificielle. En se basant sur un moteur de correction co-développé par des ingénieurs et des linguistes pendant trois décennies, l'outil propose non seulement d'identifier et de corriger les fautes d’orthographe, de grammaire, de conjugaison et de typographie, mais également d'améliorer les tournures de phrases. Avec déjà 700 entreprises clientes, la startup d'atteindre les 350 millions de francophones afin de fluidifier les échanges.


Les autres levées de fonds


5,0

Software

5,0

Adtech

4,2

Cybersecurity

4

E-commerce

3,8

Healtech

3,5

Marketplace

3,5

Mobility

3,2

Construtech

3

Biotech

3

Mobilité

2,0

Edtech

1,2

Greentech

1

Edtech

0,8

Web3

0,7

Beautytech

0,6

Cybersecurity

0,6

Greentech



Un article de William Tollet, Analyste VC chez Estimeo.




Comments


bottom of page